Les premiers pas de SANHA en Afrique du Nord via un projet inédit : La Grande Mosquée Djamaâ el-Djazaïr !

Située à Alger (en Algérie) la mosquée est achevée depuis avril 2019 et sa construction aura durée 7 ans pour un coût de 2 milliards de dollars. Au cœur de ce chantier complexe, SANHA a pris une place prépondérante dans la distribution des fluides.

La Grand Mosquée Djamaâ el-Djazaïr est dotée d’une salle de prière d’une superficie de 20 000 m2 , d’une nef centrale et du plus haut minaret du monde d’une hauteur de 265 mètres avec une plateforme d’observation au sommet pour que les visiteurs profitent de la vue panoramique sur la baie d’Alger. Ainsi, elle se qualifie comme la troisième plus grande mosquée de l’histoire, derrière celles du Masjid al-Haram à La Mecque et du Masjid al-Nabawi à Médine et elle a une capacité d’accueil de 120 000 fidèles.

Le groupement allemand qui a conçu Djamaâ el Djazaïr était formé par les deux bureaux d'études allemands nommés « KSP Jürgen Engel Architekten » et « Krebs und Kiefer» jusqu'à ‍2016. Ce groupement d'études allemand a remporté le concours international d'architecture pour ce projet en ‍janvier 2008 avant que la signature du contrat ne se fasse en ‍juillet 2008 pour la maîtrise d'œuvre en présence de la chancelière allemande Angela Merkel.

La mission incluait les études de conception générale et d'exécution pour tous les corps d'état ainsi que le suivi et contrôle des travaux de réalisation de Djamaâ El Djazaïr. L'équipe de conception se composait de plus de 100 architectes et ingénieurs.

C'est l'entreprise chinoise China State Construction Engineering (CSCEC) qui a été chargée de la réalisation de la Mosquée El Djazaïr. Les premières opérations de coulage des fondations en béton ont commencé le 16 août 2012, après une cérémonie de lancement des travaux. La construction a généré 17 000 emplois entre travailleurs chinois (10 000) et algériens (7 000).

En 2016, le bureau d'études français Socotec s'est ensuite joint au projet de cette mosquée puis le bureau d’études français Egis.

Au cœur de ce chantier complexe, SANHA a pris une place prépondérante dans la distribution des fluides. Les hautes performances des systèmes SANHA en inox ont répondus à toutes les exigences des cahiers des charges. De sorte que les réseaux d’eau potable et de climatisation ont été réalisés avec le système Nirosan Press et le réseau incendie a été fait avec le système Nirosan Press Industry.  A la fois sécuritaire et partenaire, SANHA a apporté des solutions par la fabrication de produits spécifiques et un soutien technique par des formations au sertissage sur le site de La Grande Mosquée.

Ainsi, SANHA est et restera toujours prêt techniquement quel que soit l’ampleur du projet !