Zum Inhalt springen

SANHA: producteur majeur de raccords et de systèmes de conduites

L'entreprise familiale SANHA a été fondée en 1964 à Essen-Kettwig (Allemagne) et s'est consacrée à l'importation et l'exportation de produits pour le chauffage central et le sanitaire. En 1968, elle a lancé sa propre fabrication de raccords. La filiale belge emploie actuellement 130 personnes; elle est dirigée par Geert Van den Abbeele. Votre reporter a visité l'usine en compagnie de Messieurs Peter Impens, Directeur des Ventes, Mathias Van den Broeck, Product Manager et Peter van Grimbergen.

09.07.2015

La filiale belge, située Industrielaan 7 à Ternat a joué un rôle clé dans le développement de SANHA. L'entreprise fabrique elle-même des raccords en cuivre et en acier inoxydable. L'usine fonctionne sans interruption, 7 jours sur 7. Au fil du temps, elle a acquis une somme d'expérience importante: non seulement elle fabrique à Ternat ses propres matrices, mais toutes les machines qui s'y trouvent ont été construites sur place et sont en permanence perfectionnées. Même les tubes Inox, qui sont la "matière première" pour toute une série de raccords, proviennent d'une usine propre à Berlin.

On en vient rapidement à parler des exigences de spécifications des clients, notamment pour le marché OEM. Pour de petites séries, on utilise des machines plus petites. Celles-ci présentent l'avantage de pouvoir être converties en une demi-heure, alors qu'il faut facilement plusieurs heures pour des machines plus grandes. Ces grandes machines sont utilisées pour la fabrication de grandes séries. Elles permettent par exemple de produire 30 coudes par minute. Grâce à cette souplesse d'adaptation aux souhaits des clients, SANHA a ouvert des circuits de distribution dans une quarantaine de pays, notamment l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Europe de l'Est et la Scandinavie mais aussi aux Etats-Unis, en Australie et à Dubai. Les pièces en T sont produites par hydroformage. Il s'agit d'une déformation à froid sous pression d'eau, en remplacement du soudage de la "cheminée", afin d'améliorer les propriétés mécaniques et de fournir un produit de haute qualité en ce qui concerne la corrosion. Dans ce but, une presse de 15 tonnes a été installée dans l'usine.

Ses recherches intensives font de l'entreprise un pionnier dans plusieurs domaines. Ainsi SANHA est actuellement le seul fabricant au monde qui est capable d'offrir des raccords à sertir en bronze sans plomb. Il fallait trouver une solution pour les propriétés des pièces existantes en bronze et en laiton, qui sont par nature poreuses, et pour en outre satisfaire à l'avenir à toutes les exigences de REACH et ECHA et de la réglementation relative à l'eau potable. Des exigences sévères ont été imposées à la qualité: les pièces sont recueillies dans des bacs qui ont une capacité d'une heure. Toutes les heures, des pièces sont prélevées dans les bacs, et on vérifie que leurs dimensions se situent à l'intérieur des tolérances. Le long de la ligne de production, on opère des contrôles photographiques, qui décèlent les pièces défectueuses. 

Pour terminer, chaque série est examinée en laboratoire, où l'on effectue entre autres un test au carbone sur les raccords en cuivre. Outre la qualité des produits, on apporte aussi beaucoup de soin au nettoyage et au dégraissage des pièces. Pour le nettoyage, on utilise de l'eau souterraine et de l'eau de pluie. L'eau circule à travers une station d'épuration de conception interne avant d'être rejetée en respectant les exigences environnementales. Chaque pièce est ensuite encore une fois dégraissée soigneusement avant d'être transmise au service d'emballage.

Tous les raccords à sertir sont compatibles avec la plupart des systèmes utilisés, et peuvent donc être sertis avec les profils originaux: SA, V et M. Ils sont munis d'un détecteur de fuite, grâce auquel des couplages non sertis sont immédiatement détectés, ceci garantit une installation sans défaut: “non serti = non étanche".

Peter Impens: “Dans notre salle de formation, l'installateur peut vérifier que nos couplages à sertir sont compatibles avec les systèmes à sertir les plus répandus.”